Article| Image
English
中文
|
English
|
Español
|
Français
|
Deutsch
Directory Of Year 2007, Issue 12
The current issue
Current Location:Français » 200712 » EN BREF
Bookmark and ShareCopy Reference Bookmark and Share Add To Favorite

EN BREF

Year:2007 Issue:12

Column: Rubriques

Author:

Release Date:2007-12-01

Page: 48,49

Full Text:  

La plupart des gens n'ont rien contre la cohabitation en couple hors mariage

En Chine, il y a seulement deux décennies, la cohabitation en couple hors mariage était perçue comme un mode de vie occidentale dépravé et décadent, et la mention « illégale » accompagnait chaque évocation de ce phénomène. Cela ne pourrait pas être plus différent aujourd'hui. Seulement 3 % des personnes sondées au cours d'une enquête ont répondu être opposées aux couples non mariés qui vivent ensemble, et la vaste majorité des gens ont répondu être très indulgents envers ce phénomène. Cette étude nationale a été conduite pendant un an par le Département de psychologie de l'Université normale de Beijing, sur un échantillonnage de plus de 2 millions de personnes. Plus généralement, l'étude portait sur le mariage et l'amour dans la société chinoise. Environ 51 % des personnes sondées ont dit qu'elles acceptaient la cohabitation et auraient fait la même chose si elles en avaient eu l'occasion, tandis que 46 % ont dit qu'elles n'étaient pas opposées à ce mode de vie, mais ne l'auraient pas pratiqué elles-mêmes. L'enquête montre aussi une tolérance croissante envers les expériences sexuelles et amoureuses précédentes de leurs partenaires. Environ 32 % des gens ont déclaré que les expériences sexuelles et amoureuses de leur partenaire ne les empêchent pas de démarrer une relation, et plus de 61 % ont dit qu'ils ne prêtaient pas attention au nombre de fois où leur partenaire est tombé amoureux avant. Les hommes pensent que, pour les femmes, 25 ans est l'âge idéal pour se marier et que leurs chances de trouver un mari décroissent par la suite. Par ailleurs, les femmes pensent que, pour un homme, 31 ans est l'âge idéal pour se marier, et 15 % seulement considèrent que les hommes de 40 ans sont attirants aussi. « Lorsque nous parlons de sexe, nous pouvons voir que, durant les dernières décennies, la Chine a été plus influencée par les pays occidentaux », a dit le Pr Yu Hai, qui enseigne la sociologie à l'université Fudan à Shanghai. En fait, la Chine a historiquement pratiqué une assez grande liberté sexuelle, mais cette liberté ne s'appliquait qu'aux hommes, a-t-il ajouté.
(Le Quotidien du Peuple en ligne)

Enquête sur le taux de suicide en Chine

M. Yang Fude, vice-président de l'hôpital Huilongguan, a dit que la Chine est le seul pays où le suicide chez les femmes est plus élevé que chez les hommes. « C'est également l'un des rares pays où le taux de suicide en zones rurales est supérieur à celui en zones urbaines », a-t-il ajouté. Les statistiques récentes ont montré que 287 000 personnes mettent fin à leurs jours chaque année dans la partie continentale de Chine.

Le stress et les dépressions sont responsables de 70 % à 80 % des suicides en zones urbaines, où de nombreuses personnes choisissent la solution de la défenestration, d'après les données publiées par le Centre de recherche et de prévention du suicide de Beijing. Dans la partie continentale de Chine, la moitié des suicides sont l'œuvre de femmes qui vivent en zones rurales et qui absorbent des pesticides pour mettre fin à leurs jours. Les raisons sont souvent les disputes familiales, un faible niveau d'éducation et une communication sociale restreinte. Plus de 58 % des suicides sont commis par des femmes et 27 % des tentatives en zones rurales ont été faites en ingérant des pesticides.

Bien que le suicide ne soit que la cinquième cause de mortalité en Chine, il arrive au premier rang chez les 15-34 ans. Une étude conduite sur deux ans par des chercheurs de l'université de Beijing rapporte que 20 % des 140 000 étudiants sondés ont avoué avoir déjà pensé à se suicider. D'ailleurs, 6,5 % des étudiants sondés ont confié vouloir se suicider un jour. « À la différence des pays occidentaux, le suicide en Chine est une fuite des problèmes immédiats, a dit M. Yang. Ici, les suicides sont plus souvent une impulsion du moment. »

M. Zhan Chunyun, directeur du service téléphonique d'aide psychologique Kangning (basé à Guangzhou), a suggéré que les services de prévention, entre autres d'aide psychologique, devraient être plus accessibles. « Le nombre de suicides pourrait être réduit s'il y avait plus de médications, de services d'accueil téléphonique et autres infrastructures d'aide psychosociale, notamment à la campagne », a fait valoir M. Zhan. À travers le pays, on ne dénombre actuellement que 19 instituts d'intervention contre le suicide. Ces derniers offrent des services d'accueil téléphonique pour les dépressifs, services qui sont assurés par des infirmières. Il y a également des campagnes d'information sur le problème de la dépression, ainsi que la présence de psychiatres dans les services d'urgence.
(Le Quotidien du Peuple en ligne)

Beijing: de plus en plus d'habitants choisissent les transports publics pour se déplacer

Les habitants de Beijing qui utilisent les transports publics sont pour la première fois plus nombreux que ceux qui utilisent leur voiture privée, selon le Comité des communications de la municipalité de Beijing. D'après les dernières statistiques rendues publiques par ce Comité, 34,5 % des habitants de Beijing choisissent les transports en commun, contre 32% qui préfèrent la voiture privée. Cette croissance apparaît à la suite de la publication de la décision du gouvernement de verser un milliard de yuans (1,33 million de dollars US) par an pour baisser le tarif du ticket de métro et d'autobus. Le prix du ticket de métro a diminué de 30 %.

En 2005, 28,1% des habitants se rendaient au bureau en transports en commun. Ce chiffre s'élevait à 30,2 % en avril dernier. À présent, Beijing possède cinq lignes de métro en opération, pour une longueur de 142 km. Le nombre de lignes s'élèvera à neuf en 2008, puis à 19 en 2020, pour une longueur de 561,5 km. Avec ses 17 millions d'habitants et plus de 3 millions de véhicules immatriculés, Beijing propose au public de prendre davantage le transport commun pour améliorer la qualité de l'air. Les transports publics de la ville transportent actuellement 15 millions de personnes par jour. Ce nombre devrait atteindre 28 millions en 2012. La ville vise à faire progresser la proportion de personnes prenant les transports en commun à 50 % d'ici là.
(Agence de presse Xinhua)

GO TO TOP
5 chegongzhuang Xilu, P.O.Box 399-T, Beijing, China, 100048
Tel: +86 10 68413030
Fax: +86 10 68412023
Email: cmjservice@mail.cibtc.com.cn
0.042