Article| Image
English
中文
|
English
|
Español
|
Français
|
Deutsch
Directory Of Year 2007, Issue 12
The current issue
Current Location:Français » 200712 » Les tombeaux impériaux des dynasties des Qing et des Ming (suite)
Bookmark and ShareCopy Reference Bookmark and Share Add To Favorite

Les tombeaux impériaux des dynasties des Qing et des Ming (suite)

Year:2007 Issue:12

Column: Splendeur du patrimoine

Author:

Release Date:2007-12-01

Page: 36-45

Full Text:  

LA dynastie des Ming a duré 276 ans (1368 à 1644), et 18 mausolées ont été construits pour ses empereurs. Quinze d'entre eux ont eu droit à un mausolée impérial et trois autres mausolées ont été bâtis pour ceux qui n'ont pas régné, mais ont reçu un titre posthume. Treize mausolées ont été construits dans la montagne de la Longévité céleste, dans l'arrondissement Changping (Beijing). L'endroit est bien connu comme les Treize Tombeaux des Ming. Par ailleurs, le mausolée Xiaoling de l'empereur fondateur Zhu Yuanzhang a été construit au mont Pourpre de Nanjing (Jiangsu), alors que l'empereur Zhu Zhenyu a été enterré dans le mausolée Jingtai, à la colline Dorée, en banlieue ouest de Beijing.

Les styles architecturaux des mausolées sont semblables : grande taille, disposition précise et effet esthétique masculin et sobre. Le plan général suit le modèle des « cours extérieures et intérieures », c'est-à-dire l'arrangement d'un vrai palais impérial. Les bâtiments principaux du mausolée sont alignés sur un axe.

Les animaux et personnages en pierre, les salles latérales et les bâtiments sont placés en parallèle dans cet axe. De tous les mausolées, le Xiaoling et le Changling - datant du début de la dynastie- sont les plus grands et les plus majestueux. Pour leur part, ceux des périodes du milieu et de la fin de la dynastie - tel le Dingling - ont été réalisés de façon particulièrement méticuleuse pour ce qui est des matériaux utilisés et du mode de construction. Les mausolées de la dynastie des Ming préservés jusqu'à maintenant sont relativement intacts et ont donc une valeur de patrimoine historique et culturel.

Durant cette dynastie, le système de rang était extrêmement strict quant à la dimension et à la conception du tombeau pour un empereur, une impératrice, un prince, une princesse ou des concubines. Cela a établi un ensemble de règles fixes qui ont eu une influence importante sur la construction et l'ameublement des mausolées durant la dynastie des Qing qui a suivi.

A. Le mausolée Xiaoling (à Nanjing)

C'est le mausolée du tombeau commun de Zhu Yuanzhang et de son impératrice Ma. Le tumulus a environ 150 m de haut et il est réputé comme étant « une abondance de crêtes merveilleuses sous les nuages toujours changeants ». Il occupe une superficie d'environ 157 ha. Le mausolée Xiaoling est l'un des plus grands tombeaux d'empereur et, d'après les registres, sa construction aurait requis le travail de plus de 100 000 hommes.

Ce mausolée est une étape importante dans l'architecture chinoise des tombeaux impériaux. En effet, il a non seulement continué la pratique de la « colline servant de mausolée », mais lui a également ajouté quelque chose de nouveau. Sa voie Sacrée est unique parmi les mausolées impériaux en Chine. Elle serpente en épousant le terrain et, dans la façon dont les choses sont disposées, on détecte les riches traditions chinoises et des caractéristiques particulières. La disposition en triade de la voie Sacrée, les lieux de culte et le palais Intérieur du mausolée Xiaoling ont servi de modèle. Ce type de disposition ayant été un précédent, il a exercé une influence considérable pendant environ 500 ans comme standard pour les tombeaux impériaux.


L'avenue Divine des Treize Tombeaux des Ming

L'avenue Divine des Treize Tombeaux des Ming


Dans le Palais souterrain sont installés les trônes de pour les âmes de l'empereur et de ses de. Devant chaque trône se trouvent l'ensemble des « cinq vases d'offrande » et un autre récipient avec motifs de dragon, rempli d'huile de sésame, servant de lampe éternelle.

Dans le Palais souterrain sont installés les trônes de pour les âmes de l'empereur et de ses de. Devant chaque trône se trouvent l'ensemble des « cinq vases d'offrande » et un autre récipient avec motifs de dragon, rempli d'huile de sésame, servant de lampe éternelle.


La couronne en or de l'empereur des Ming

La couronne en or de l'empereur des Ming


La couronne de phénix de l'impératrice des Ming

La couronne de phénix de l'impératrice des Ming


La salle des Faveurs exceptionnelles du mausolée Changling -- une grande salle en cèdre blanc

La salle des Faveurs exceptionnelles du mausolée Changling -- une grande salle en cèdre blanc


Un splendide portail en pierre

Un splendide portail en pierre

La construction du mausolée a commencé en 1381. L'empereur lui-même est mort en 1398 et a été enterré dans le mausolée avec l'impératrice Ma, de même qu'avec plus de 50 concubines, enterrées vivantes pour l'accompagner. Cependant, la construction a continué jusqu'en 1413. Ce projet pharaonique a coûté à la nation des quantités prodigieuses de matériaux et un travail colossal. Une fois complété, le mausolée faisait le tour d'à peu près la totalité du pied sud de la montagne Pourpre. Il fut un temps où l'emplacement du mausolée était planté de 100 000 pins et abritait 1 000 cerfs communs, et dans ces temps-là, pour éviter toute intrusion, il était patrouillé et gardé jour et nuit par 5 000 soldats.

L'empereur Zhu Yuanzhang a-til vraiment été enterré dans le mausolée Xiaoling? Cette question est demeurée une énigme pendant des centaines d'années. Pour découvrir la vérité historique et mieux comprendre les caractéristiques architecturales du premier mausolée impérial des Ming, une exploration minutieuse du mausolée a été faite à l'aide d'appareils de technologies de pointe. Cela a confirmé que cet empereur avait effectivement été enterré à des dizaines de mètres sous le tumulus Un-Dragon. D'ailleurs, les résultats de cette exploration prouvent que le palais souterrain est encore intact et n'a jamais subi d'intrusion.

Actuellement, les vestiges du mausolée sont dispersés sur une distance d'environ 2,6 km, avec la voie Sacrée au sud et le tombeau comme tel au nord. Il y a plus de 30 emplacements de bâtiments ou de sculptures de pierre de divers styles. La partie médiane de la voie Sacrée est désignée sous le nom de l' « avenue des Sculptures sur pierre ». Sur environ 1,5 km, elle est bordée de 12 paires de statues d'animaux en pierre, tels que lions, licornes, chameaux, éléphants, qilin (animal fabuleux) et chevaux. Toutes les statues sont sculptées à partir d'une seule pierre.

Le Portail où l'on doit mettre pied à terre. C'est l'un des portails en pierre les plus anciens en Chine. Il marque l'entrée du mausolée. Sur son panneau principal est inscrit : « Tous les fonctionnaires mettent pied à terre. » C'était l'ordre qui leur était donné de descendre de leur cheval ou fauteuil à porteurs -indépendamment de leur rang - et de marcher environ 500 m, jusqu'à la Grande Porte dorée, la voie de base du mausolée.

La Grande Porte dorée. C'est la première porte du mausolée. Durant la dynastie des Ming, cette porte inspirait une crainte mêlée d'admiration et quiconque l'aurait franchi sans permission aurait été puni de cent coups de baguette.

La douve. Des vestiges d'un fossé qui entourait le palais du tombeau ont été découverts récemment. Dans ce dernier, il y a plusieurs sorties de drainage. Cette découverte confirme que le principe guidant la construction du mausolée était d'imiter le véritable Palais impérial et que le système de drainage est tout à fait scientifique.

Le portail de l'Intellect et du Militaire. C'est l'entrée officielle du tombeau, découverte que tout récemment.

La tour du Mausolée. C'est le symbole du palais souterrain du mausolée.

Le dôme du Trésor. Aussi désigné comme la cité du Trésor, il est placé derrière la tour du Mausolée. C'est un tumulus d'environ 400 m de diamètre, sous lequel se trouve la chambre abritant le cercueil de l'empereur Zhu Yuanzhang et de l'impératrice Ma. La circonférence du tumulus est de 1 km, encerclé par un mur en brique de 7 m de haut. La partie sud du mur est faite de 13 épaisseurs de blocs de pierre et porte l'inscription suivante : « Cette montagne est le tombeau de l'empereur fondateur de la dynastie des Ming. »

Le musée du mausolée Xiaoling. Il donne une occasion de comprendre, d'une part, le processus entier de la construction du mausolée d'un empereur dans les temps anciens et, d'autre part, l'ampleur et la splendeur étonnantes d'un projet impérial d'architecture.

B. Les Treize Mausolées (au nord de Beijing)

Les Treize Mausolées impériaux couvrent une superficie d'environ 40 km2. C'est le cimetière idéal de la tradition chinoise, flanqué d'un ensemble de collines des monts Yanshan. On trouve aussi des cours d'eau et des lacs dans sa vaste plaine centrale. Les Treize Mausolées ne sont pas les plus anciens de la dynastie des Ming, mais la taille du site est impressionnante et il y a un grand nombre de tombeaux. D'ailleurs, le secteur tout entier est assez bien préservé comme cimetière impérial complet avec les tombeaux de presque tous les empereurs de la dynastie. Ainsi, il est extrêmement précieux comme patrimoine historique, et il jouit d'une renommée parmi les mausolées de la dynastie des Ming.


Changling, le premier des Treize Mausolées à avoir été achevé

Changling, le premier des Treize Mausolées à avoir été achevé

Conçu en harmonie avec les montagnes, les rivières et la topographie, le complexe des Treize mausolées est un chef-d'œuvre de l'architecture de la Chine antique. De façon ingénieuse, il combine les traditions chinoises, le paysage naturel et l'art architectural. La disposition des tombeaux est claire et les bâtiments principaux, tout comme les palais souterrains, sont préservés relativement intacts. Cela est d'une grande importance pour l'étude du système politique et de la construction des mausolées impériaux durant les Ming, de même que de l'histoire des mausolées impériaux dans la Chine ancienne.

L'empereur Zhu Di (Yongle) et les Treize Mausolées

Avec le mausolée Changling au centre et les autres à ses côtés, la disposition générale du cimetière suggère l'idée du subalterne autour du supérieur. Un tel arrangement met l'accent sur le rôle historique de l'empereur Zhu Di comme « empereur de la consolidation ». Cet empereur a également joué un rôle déterminant dans la décision de l'emplacement des Treize Mausolées. Une des raisons principales de la décision de l'empereur de construire les mausolées en Chine du Nord était son plan de transférer la capitale à Beijing.

Les palais impériaux des Ming dans le monde des morts

L'emplacement se compose, entre autres, de l'avenue Divine (ou voie Sacrée). Cette voie s'étire sur 15 km, allant du portail de marbre à rentrée de la montagne et mène tout droit à l'emplacement du tombeau proprement dit. La construction la plus au sud des Treize Mausolées est un grand portail de marbre érigé en 1540. Sur ses panneaux de toit, on trouve des sculptures de qilin, de deux lions jouant avec une balle, de même que de dragons parmi des nuages. La qualité d'exécution de l'architecture de pierre est tout à fait exquise. À environ 2 000 m du portail se trouve la Grande Porte rouge. C'est l'entrée officielle du cimetière. Au nord de cette porte, il y a le pavillon de la Stèle. La « Stèle des accomplissements et vertus divines pour le mausolée Changling des Ming » y est logée. C'est la seule stèle avec un texte, puisque toutes les autres semblables dans les Treize Mausolées ont été laissées en blanc. Au nord du pavillon de la Stèle, on trouve la première moitié de la longue voie Sacrée. Elle est bordée par des animaux en pierre (lions, licornes, chameaux, éléphants, qilin et chevaux), quatre de chacun. Puis, c'est la section des personnages en pierre de fonctionnaires, de ministres et de généraux. Toutes ces sculptures ont une taille énorme et sont très lourdes. Par exemple, le plus gros chameau fait 30 m3 - en incluant sa base. Au nord de la voie Sacrée, on trouve la porte Lingxing. C'est un bâtiment d'une structure particulière qui ressemble à un portail. Il est fait de marbre et ses piliers ont une forme semblable aux huabiao (colonne sculptée de nuages). Étant une partie nécessaire d'un mausolée impérial, la porte Lingxing s'appelle également la « porte du Ciel », signifiant que l'âme de l'empereur décédé pourrait monter au Ciel par cette porte.


La Stèle des accomplissements et des vertus divines pour le mausolée Changling des Ming

La Stèle des accomplissements et des vertus divines pour le mausolée Changling des Ming

Le mausolée Changling

C'est le premier des Treize Mausolées. C'est celui du tombeau de l'empereur Zhu Di et de son impératrice Xu. Sa conception a suivi celle du mausolée Xiaoling. L'avant est une cour rectangulaire, et l'arrière est occupé par le dôme rond du Trésor. La voie Sacrée y mène. Le complexe de bâtiments hors terre se compose de trois cours. La deuxième salle est un vestige précieux des bâtiments en bois de la Chine antique. Le tumulus du tombeau est gardé par un mur de brique crénelé avec des remparts aussi majestueux et interdits qu'un château impérial. Le palais souterrain est juste en dessous. La construction du mausolée Changling était un projet vraiment pharaonique. Il a duré 18 ans, de 1409 à 1427.

La salle des Faveurs exceptionnelles. C'est le bâtiment principal du mausolée Changling. La salle centrale imite celle de l'Harmonie suprême de la Cité interdite à Beijing, avec des tuiles jaunes et des murs rouges, un toit à quatre versants et pignons de même que des avant-toits doubles. Les 32 piliers énormes en nanmu (cèdre blanc) à prétendues « veinures d'or » sont à remarquer. Les quatre au centre ont 1,17 m de diamètre et 14, 3 m de hauteur. Les arbres donnant des piliers aussi énormes ne se trouvaient que dans les forêts des frontières du sud-ouest de la Chine, et il leur faut des centaines d'années pour atteindre cette grosseur. Tous les autres composants structuraux tels que les poutres, pannes, combles et consoles sont également en nanmu. Ils dégagent toujours une plaisante odeur de bois et les visiteurs en sont toujours étonnés.


Le mausolée Dingling

Le mausolée Dingling

Le mausolée Dingling

C'est le tombeau de Zhu Yijun (Wanli), 13e empereur de la dynastie des Ming, et de ses deux impératrices. Puisque la construction de son mausolée a commencé de son vivant, il a procédé à une inspection personnelle pendant les six ans qu'a duré la construction. Les fonctionnaires responsables n'ont donc pris aucun risque. Ils ont affecté de 20 000 à 30 000 travailleurs chaque jour et ont produit un tombeau magnifique et digne. On dit que les étapes suivantes ont été nécessaires pour le carrelage : huit mois pour préparer la base de terre; 136 jours pour la brûler avec des branches d'arbres choisis; et, encore trois autres mois pour imbiber les dalles finies d'huile d'abrasin, de façon à ce que les dalles soient belles, lisses et jaunâtres. Dans leur disposition, les bâtiments hors terre du mausolée Dingling imitent le mausolée Changling. Le travail est toutefois plus méticuleux.

Le palais souterrain. C'est la quintessence des Treize Mausolées. On dit : « Escalader la Grande Muraille comme merveille hors terre, mais explorer le mausolée Dingling comme merveille souterraine. » Ce palais a 1 195 m2 de superficie. C'est ici qu'on a installé en triangle les trônes de marbre pour les âmes de l'empereur et de ses deux impératrices. Devant chaque trône se trouve l'ensemble des « cinq vases d'offrande » jaunes et vernissés devant lesquels il y a un autre récipient, celui-là en porcelaine, avec des motifs de dragon. La salle arrière est la chambre de repos de l'empereur et de ses impératrices. Sur les côtés, il y a 26 coffres - peints en rouge et remplis de toutes sortes d'objets funéraires. Les salles à gauche et à droite ont également une taille impressionnante: les archéologues croient qu'elles devaient être construites pour les cercueils des impératrices. Du palais souterrain, les archéologues ont déterré environ 3 000 objets. Parmi ceux-ci, la « couronne Yishan » (de l'empereur Zhu Yijun) et le « diadème Phénix » (des impératrices) sont les plus attrayants. La couronne est un trésor rare, tissée avec du fil d'or extrêmement fin et incrustée du dessin des deux dragons jouant avec une perle et de six pierres précieuses brillantes.


Le mausolée Xianling

Le mausolée Xianling

C. Le mausolée Xianling (Zhongxiang, Hubei)

Il est situé sur la montagne Chunde de la ville de Zhongxiang. C'est le tombeau de l'empereur Xianzong et de son impératrice Zhangsheng. Sa construction a duré 46 ans, de 1519 à 1566. Sa conception respecte les principes du fengshui. Sa localisation assure une utilisation astucieuse des terrasses sur lesquelles ont été installés stèles, portails, pavillons, balustres, statues, voûtes et ponts. Ce mausolée a également un style unique : deux palais souterrains dans un seul mausolée, un mur extérieur en forme de bouteille, une rivière impériale qui serpente, une voie Sacrée en forme de dragon, de même que des étangs intérieurs et extérieurs.

Le mausolée Xianling est assez isolé, en comparaison avec le mausolée Xiaoling et les Treize Mausolées. Il a été construit exactement comme un mausolée impérial, bien que la personne qui y a été enterrée n'ait jamais été empereur; il est donc très spécial. D'ailleurs, c'est le seul cimetière impérial qu'on peut trouver en Chine du Sud.

Le mur extérieur de la Bouteille dorée. Le mausolée est délimité par un mur entourant une zone ayant la forme d'une bouteille, une forme unique durant la dynastie des Ming. Les mausolées précédents avaient seulement un mur autour du tombeau et pas d'autre mur pour le mausolée. Ce modèle a alors été adopté pour les mausolées impériaux qui ont suivi.

La voie Sacrée. Après le portail et les ponts impériaux, il y a une avenue qui serpente comme un dragon; on l'appelle donc l'avenue du Dragon. Elle est différente de celle de tous les autres mausolées des Ming.

GO TO TOP
5 chegongzhuang Xilu, P.O.Box 399-T, Beijing, China, 100048
Tel: +86 10 68413030
Fax: +86 10 68412023
Email: cmjservice@mail.cibtc.com.cn
0.049