Article| Image
English
中文
|
English
|
Español
|
Français
|
Deutsch
Directory Of Year 2007, Issue 12
The current issue
Current Location:Français » 200712 » Le rapport du XVIIe Congrès du PCC: expressions et perspectives nouvelles
Bookmark and ShareCopy Reference Bookmark and Share Add To Favorite

Le rapport du XVIIe Congrès du PCC: expressions et perspectives nouvelles

Year:2007 Issue:12

Column: Reportage spécial

Author: ZENG PING

Release Date:2007-12-01

Page: 25-30

Full Text:  

LE rapport que le secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois (PCC) Hu Jintao a présenté au XVIIe Congrès du PCC a suscité des réactions parmi les délégués du Congrès et dans tous les milieux de la société. Au cours de la discussion de ce rapport, les délégués et les spécialistes y ont trouvé de nombreuses nouvelles expressions.

« Quadrupler le PIB par habitant »

Dans ce rapport, Hu Jintao propose ce qui suit : « Grâce à l'optimisation des structures économiques, à l'amélioration de la rentabilité, à la réduction de la consommation d'énergie et de ressources et à la protection de l'environnement, notre objectif de quadrupler en 2020 le PIB par habitant par rapport à 2000 sera atteint. » D'après le rapport du XVIe Congrès du PCC, convoqué il y a 5 ans, l'objectif principal de la construction d'une société de moyenne aisance dans tous les domaines était de quadrupler, d'ici à 2020, le PIB par rapport à celui de 2000. À ce moment-là, on n'avait pas mentionné l'expression « par habitant » dans le rapport.

Explication : Selon M. Zhuang Jian, économiste supérieur du Bureau de représentation en Chine de l'Asian Development Bank (ADB), la Chine est un pays très peuplé, et l'agrégat peut témoigner de l'augmentation de la puissance du pays, alors que le « PIB par habitant » peut mieux refléter les fruits partagés par les habitants au cours du développement économique. Parallèlement à l'élévation de la puissance globale du pays, le PIB par habitant augmente et le niveau de vie s'élève, ce qui démontre davantage que l'homme est placé au centre de toutes les préoccupations.

Les données fournies par le Bureau d'État des statistiques montrent que, en 2000, le PIB par habitant était de 7 078 yuans, soit environ 856 SUS selon le taux de conversion de cette année-là. S'il faut quadrupler le PIB par habitant d'ici 2020, celuici aura atteint environ 3 500 $US cette année-là.

Selon M. Zhuang, on s'inquiète de la viabilité du développement économique entraînée uniquement par des investissements. Cependant, grâce à des années d'efforts, la productivité de l'économie chinoise s'est beaucoup élevée, sa teneur en sciences et techniques ne cesse d'augmenter et sa capacité de développement durable s'est renforcée de plus en plus.

M. Cai Zhizhou, chercheur au Centre de recherche sur le calcul de l'économie nationale (relevant de l'université de Beijing), a aussi exprimé que, pour le développement, il faut désormais considérer davantage les facteurs de l'environnement et des ressources. Il faut ralentir le rythme de croissance à un niveau convenable et diminuer la consommation d'énergie. Il croit aussi qu'il faut développer le secteur tertiaire, les technologies de pointe et les nouveaux matériaux. De plus, il faut promouvoir le perfectionnement de la structure industrielle et élever le niveau de renseignement et des techniques pour former une main-d'œuvre de bonne qualité.

« Le nouvel objectif est plus élevé que celui d'avant et a une plus grande portée que celui du XIe Plan quinquennal. C'est sur une base solide qu'on a proposé cet objectif et qu'on est sûr de pouvoir le réaliser », a dit M. Zhuang.

Point de vue : D'après M. Xu Xianchun, directeur adjoint du Bureau d'État des statistiques, quadrupler le PIB par habitant plutôt que de quadrupler le PIB, c'est tenir compte de la croissance démographique. C'est un critère plus élevé pour une société de moyenne aisance. À cet objectif s'ajoutent encore les exigences de protection de l'environnement et de réduction de la consommation d'énergie et de ressources. Ce sera une société de moyenne aisance dont la concrétisation se fera difficilement. Cet objectif apportera des changements encore plus évidents et plus complets à la vie de la population chinoise d'ici cinq ans.

« Civilisation écologique »

Le présent rapport indique les nouvelles exigences pour réaliser l'objectif de la construction d'une société de moyenne aisance. Hu Jintao a dit : « Grâce au développement d'une civilisation écologique, se verront former pour l'essentiel une structure industrielle, un mode de croissance et de consommation favorables à l'économie d'énergie et des ressources comme à la protection de l'environnement. »


Hu Jintao

Hu Jintao

Explication : Ceci est considéré comme favorable à la résolution des problèmes qu'affronte la Chine dans sa nouvelle période de développement. D'après un rapport publié il y a peu par l'Administration nationale de l'environnement, la situation d'ensemble de l'environnement est encore assez critique en Chine, et les désastres environnementaux qui ont lieu fréquemment affectent la vie de la population.

Certains chiffres montrent que la demande chimique en oxygène (DCO) de la Chine se place au premier rang dans le monde, dépassant de loin sa capacité environnementale. Dans les zones surveillées de sept grands réseaux hydrauliques, 62 % sont polluées et 90 % des tronçons fluviaux urbains le sont aussi.


Le XVII Congrès du PCC s'est ouvert le 15 octobre 2007, au Palais de l'Assemblée populaire nationale, à Beijing.

Le XVII Congrès du PCC s'est ouvert le 15 octobre 2007, au Palais de l'Assemblée populaire nationale, à Beijing.


Le 22 octobre, lors de la rencontre de presse au Palais de l'Assemblée populaire nationale à Beijing, Hu Jintao, secrétaire général du Comité central du PCC, en compagnie des membres nouvellement élus du Comité permanent du Bureau politique du Comité central du PCC.

Le 22 octobre, lors de la rencontre de presse au Palais de l'Assemblée populaire nationale à Beijing, Hu Jintao, secrétaire général du Comité central du PCC, en compagnie des membres nouvellement élus du Comité permanent du Bureau politique du Comité central du PCC.

M. Hu a souligné : « L'économie de recyclage représentera une proportion non négligeable, et la part des énergies renouvelables augmentera de façon considérable. Les émissions des principales matières polluantes seront efficacement limitées et, par conséquent, la qualité de l'environnement fera l'objet d'une amélioration considérable. Le concept de civilisation écologique s'implantera solidement dans toute la société. »

Points de vue : D'après M. Han Qingxiang, professeur et directeur adjoint du Département de philosophie de l'École du Parti du Comité central du PCC, le concept de civilisation écologique indiqué dans le rapport fait la rétrospective du prix payé pour la croissance en matière de pollution de l'environnement ainsi que dans la relation entre l'homme et la nature, et il insiste sur l'établissement d'une relation harmonieuse dans ce domaine.

« Ce concept traduit la signification importante de la civilisation écologique pour l'existence même de la nation chinoise », estime M. Pan Yue, directeur adjoint de l'Administration nationale de l'environnement. D'après lui, ce concept a une portée politique importante et constitue un point clé du développement économique. Sur le plan culturel, ce dernier est conforme à la conception des valeurs traditionnelles chinoises. En plus, la proposition de ce concept témoigne de l'image d'un grand pays responsable comme la Chine.

M. Dorje, directeur du Bureau de géologie et de prospection minière de la région autonome du Tibet et membre de l'Académie d'ingénierie de Chine, a dit : « En fait, que ce soit la construction du chemin de fer Qinghai-Tibet ou l'exploitation des ressources minières au Tibet, la protection de l'environnement constitue toujours notre priorité. Le terme de "civilisation écologique" présenté de cette manière montre que les méthodes de travail d'autrefois ont été élevées au niveau de théorie du Parti. »

D'après M. Wang Dongxiao, chercheur de l'Institut d'océanologie de la mer de Chine méridionale, relevant de l'Académie des sciences de Chine, si le concept de civilisation écologique est mentionné, ce n'est pas pour demander aux gens d'avoir une attitude passive envers la nature, les bras croisés sans rien faire. C'est plutôt, au niveau du processus du développement industriel, de la croissance économique et du changement de mode de consommation, d'économiser le plus activement possible les ressources énergétiques et de protéger l'environnement.

Ce concept attire aussi l'attention des médias de l'étranger. D'après M. Federico Rampini, correspondant à Beijing pour le journal italien La Repubblica, les pays européens s'intéressent de plus en plus au rôle de la Chine dans la protection de l'environnement. La pollution et le réchauffement climatique constituent des problèmes mondiaux. Sans la participation de la Chine, ces problèmes seraient difficilement résolus.

« Posséder des revenus de la propriété »

C'est la première fois qu'on indique qu'il faut créer des conditions permettant à davantage de personnes de posséder des revenus de la propriété.

Explication : Selon des spécialistes du Bureau d'État des statistiques, ce sont des revenus tirés des biens meubles que possède une famille (sommes déposées à la banque, titres de valeur, etc.) et de ses biens immobiliers (maison, véhicule, terre, objets collectionnés, etc.). Tout ce qui suit appartient aux revenus de ce genre : obtenir des sommes par la location; par la vente du droit d'utilisation des biens; les revenus tirés de brevets; les dividendes obtenus de la gestion de biens; ou des revenus de la valeur ajoutée de biens.

Points de vue : « Dès que j'ai reçu ce rapport, j'ai découvert cette nouvelle expression. Elle a suscité énormément d'intérêt chez moi », déclare M. Shang Fulin, président de la Commission de contrôle boursier de Chine. Il dit : « Les revenus tirés de la propriété concernent sûrement divers types d'investissements, non seulement l'investissement dans l'industrie, mais aussi celui dans les produits financiers, tels que l'épargne, les bons, les assurances et les titres de valeurs. »

« Il faut multiplier les canaux et fournir plus d'occasions aux gens de posséder plus de richesses de façon légitime », a dit M. Liu Hong, directeur de la section VIP à la succursale de la Banque de l'Industrie et du Commerce de Chine, située dans la zone d'exploitation économique et technique à Tianjin.

Depuis la réforme et l'ouverture de la Chine, son économie nationale se développe rapidement. Les gens accumulent de plus en plus de richesses. Actuellement, l'épargne des habitants atteint 15 billions de yuans environ. Avec la prospérité de la Bourse et du marché financier, les gens y investissent avec enthousiasme. Au début d'octobre de cette année, dans les bourses de Shanghai et de Shenzhen, il y avait 120 millions de comptes ouverts. La valeur totale des fonds avait dépassé 3 billions de yuans, et le nombre de comptes de fonds de placement était de plus de 90 millions.


Des déléguées appartenant à des ethnies minoritaires, lors du Congrès

Des déléguées appartenant à des ethnies minoritaires, lors du Congrès

D'après M. Shang Fulin, le marché des capitaux est le lieu le plus direct et le plus vaste pour investir dans le domaine financier, et pour les investisseurs, il peut être une source de création et d'augmentation de la richesse. Il faut promouvoir le développement sain du marché des capitaux pour que les investisseurs partagent de manière juste et équitable les fruits de la croissance économique.

Selon M. Guo Shuqing, président du conseil d'administration de la Banque de Construction de Chine, cette nouvelle expression signifie que les revenus des gens ne proviendront plus seulement du salaire. L'État créera des conditions pour multiplier les types de revenus.

Selon M. Jiang Jianqing, président du conseil d'administration de la Banque de l'Industrie et du Commerce de Chine, ces dernières années, avec le développement de l'économie nationale, les gens obtiennent de plus en plus de bénéfices. En plus du salaire, ils ont encore d'autres revenus légitimes, notamment ceux provenant des dépôts bancaires, des bons du Trésor, des fonds de placement ou des titres en Bourse.

« La première distribution doit être marquée par l'équité sociale »

Hu Jintao a déclaré : « Il importera de bien résoudre les rapports entre le rendement et l'équité dans la première distribution et la redistribution des revenus en portant une attention accrue à l'équité dans la redistribution des revenus. » Il a aussi souligné : « On augmentera progressivement la part des revenus des habitants dans la distribution du revenu national, comme celle de la rémunération de travail dans la première distribution des revenus. »


Des foreurs regardent la transmission en direct de l'ouverture du XVII Congrès du PCC.

Des foreurs regardent la transmission en direct de l'ouverture du XVII Congrès du PCC.

Explication : Les experts au sein et en dehors du Parti ont indiqué que la réforme de ce concept du PCC a pour but de freiner la détérioration de la situation en matière de distribution de revenus, enregistrée ces dernières années, ainsi que la tendance à l'élargissement de l'écart entre les riches et les pauvres. Le Pr Wu Zhongmin, du Département du socialisme scientifique à l'École du Parti du Comité central du PCC, a indiqué que l'accent mis sur l'équité sociale au cours de la première distribution signifie non seulement les avantages obtenus au cours du processus de redistribution sociale, mais aussi la garantie des droits lors de la première distribution. Cela signifie aussi que les gens ordinaires n'ont pas besoin d'attendre de subventions gouvernementales pour bien vivre. Et il a ajouté le commentaire suivant: « Ces dernières années, si la consommation chinoise n'a pas pu augmenter, la forte proportion de personnes à revenu faible et moyen qui affaiblissent la capacité globale de consommation nationale en est une raison importante. Afin d'augmenter la contribution de la consommation à la croissance économique et de réaliser un développement sain et rapide, il faut réaliser la combinaison organique de l'efficacité avec l'équité. »

Point de vue : M. Lin Yifu, directeur du Centre national de recherches sur l'économie relevant de l'université de Beijing, a déclaré : « Pour la première fois, le rapport du Congrès du PCC a mis à l'ordre du jour la première distribution qui doit être marquée par l'équité. En d'autres mots, cela signifie accélérer l'augmentation du revenu du grand nombre de personnes à faible revenu, ce qui favorisera la réduction de l'écart entre les riches et les pauvres. » Les personnes à faible revenu ne peuvent compter que sur leur travail comme source de fortune, alors que les riches peuvent compter sur leur capital, en plus de leur travail. Élever la proportion de la rémunération du travail dans la première distribution est un moyen de permettre aux personnes à faible revenu qui comptent seulement sur leur travail de profiter davantage des fruits du développement économique. M. Lin a ajouté : « C'est seulement à la condition que le revenu des personnes à faible revenu augmente plus rapidement que celui des riches que l'écart de richesse qui existe en Chine entre les pauvres et les riches pourra se réduire. »

« Incompatible avec la corruption... "comme le sont eau et le feu" et une culture prônant l'administration honnête »

Le rapport politique présenté par Hu Jintao, lors du XVIIe Congrès du PCC, a témoigné encore une fois de l'attitude ferme adoptée par le Parti (le plus grand parti politique au pouvoir au monde, avec plus de 73 millions de membres) face à la corruption. Des mots évocateurs, tels que « le PCC est incompatible avec la corruption "comme le sont l'eau et le feu" », sont apparus pour la première fois dans le rapport. M. Hu a indiqué : « Des poursuites rigoureuses seront menées contre tous les cas de violation de la discipline et de la loi, et les éléments corrompus seront punis sans la moindre complaisance! » « Pour assurer un exercice correct des pouvoirs, il faudra absolument veiller à ce qu'ils fonctionnent sous le soleil. »

L'accélération de la mise en place d'un mécanisme durable de dissuasion est considérée comme la nouvelle sagesse du PCC pour lutter contre la corruption. M. Hu a indiqué : « Il faudra, tout en punissant fermement la corruption, porter une attention accrue à l'attaque contre la racine du mal, à la prévention, à l'édification institutionnelle et à l'élargissement du champ de prévention en amont ». À la différence des précédents rapports, l'expression « une culture prônant l'administration honnête » est apparue pour la première fois.


La population célèbre l'ouverture du XVII Congrès du PCC en organisant des activités théâtrales.

La population célèbre l'ouverture du XVII Congrès du PCC en organisant des activités théâtrales.

Points de vue : Selon M. Lin Ruo, ex-secrétaire du Comité du Parti de la province du Guangdong, le PCC accorde de plus en plus d'importance à l'élargissement de la démocratie en son sein, et ce, de manière de plus en plus concrète. À l'intérieur du Parti, le canal de la supervision est lui aussi plus fluide. Avant la tenue du XVIIe Congrès, on a officiellement établi le Bureau d'État pour la prévention de la corruption, un organisme spécial d'échelon national dans le domaine. « Le renforcement de la supervision constitue la clé pour prévenir efficacement la corruption », déclare M. Han Peixin, ex-secrétaire du Comité du Parti de la province du Jiangsu.


Le concept de civilisation écologique s'implantera solidement dans toute la société.

Le concept de civilisation écologique s'implantera solidement dans toute la société.

Pour sa part, M. Li Lianyu, secrétaire du Comité du Parti de la ville de Pizhou (Jiangsu), a signalé : « Cela témoigne de la détermination de l'autorité centrale de freiner la corruption de manière radicale. » Selon des analystes, le PCC a fait passer la lutte anticorruption de l'échelon du pouvoir à celui des institutions, tout en ayant recours aux moyens culturels et éducatifs. Cela révèle le système complet du PCC dans la lutte contre la corruption et met davantage à répreuve son pouvoir de gouvernance. »

M. Wu Renbao, 80 ans, est secrétaire du Comité du Parti du village de Huaxi (Jiangsu). Il dit : « De la manière dont seront mises en application les mesures contre la corruption va déterminer, jusqu'à un certain point, la prospérité ou le déclin, ainsi que la vie ou la mort du Parti et de l'État. »


[注释]
Les citations de Hu Jintao sont tirées de la version française du document Texte intégral du rapport de Hu Jintao prononcé au XVIIe Congrès du PCC, publiée par l'Agence de presse Xinhua.

GO TO TOP
5 chegongzhuang Xilu, P.O.Box 399-T, Beijing, China, 100048
Tel: +86 10 68413030
Fax: +86 10 68412023
Email: cmjservice@mail.cibtc.com.cn
0.054